AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Modèle de candidature] Maasi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Modérateur
Messages : 112
Date d'inscription : 08/12/2017
Age : 23
MessageSujet: [Modèle de candidature] Maasi   Ven 12 Jan - 4:02

Partie RP

Prénom: Maasi
Race: Draenei
Âge: 39487 ans
Date de naissance: 27 janvier
Lieu de naissance: Génédar
Occupation (métier): Mercenaire / sage-femme

Points forts: Sortilèges et malédictions, connaissances en alchimie et en plantes, spiritisme.

Points faibles: Émotionnelle, encline à la désillusion, combattante médiocre sans assistance

Histoire:

Rangeant quelques bocaux sur l'étagère du haut, Maasi termine de nettoyer la couche ayant servie à l'enfant ces derniers jours. Atteinte de fortes fièvres, elle avait été laissée là en désespoir de cause par ses parents qui avaient dormis en dehors de la petite cabane. Nourrir la petite de divers remèdes et autres plantes n'avait pas été aisé, mais la draenei s'y était attelé avec le plus grand soin.

La jeune fille venait d'Hurlevent pour rendre visite à son père posté à Rempart du Néant avant sa mutation prochaine vers l'intérieur des terres, lorsque sur le chemin du retour, la maladie s'était emparée d'elle. C'était une petite chose, pas plus grande qu'un gnome, aux yeux verts et à la chevelure rousse mais au teint pâle et aux traits tirés qui avait été amenés par ses parents, ayant pris conseils auprès des locaux.

Ne pouvant refuser de s'occuper des maux de la petite, nommée Mallory, la draenei avait convié la famille à partager ses repas, le temps que la malade se remette. Et de plus, avoir de la visite au fond de son marais restait pour elle un plaisir coupable, la sortant de sa vie d'ermite. Aussi avait elle était prise d'une pointe de tristesse lorsqu'au matin, les parents étaient repartis, après les trois jours de convalescence de leur enfant.

-Où va-t-on maman ? Demande en draenei l'enfant assise sur le lit que Maasi venait de nettoyer
.
-Je te l'ai dit, ma chérie, sur la plage, dès que j'ai fini de ranger. Lui répond la figure maternelle. Tu as envie de te baigner ?

La petite fait la moue.

-Pas trop. L'eau doit être froide. Et puis, j'ai peur qu'un crocilisque vienne me croquer les jambes !

-Tu sais bien qu'il n'y a pas de ces sales bêtes dans l'océan. Dit-elle en pinçant les joues de la petite fille entre ses doigts, tirant à la petite un léger rire. Viens au moins prendre un peu l'air. Tu es toute pâle. Ça te fera le plus grand bien.

-D'accord. Mais tu pourras me porter jusqu'à la plage ? J'ai envie d'y aller pieds nus.

Maasi roule des yeux avant d'opiner en ébouriffant les cheveux roux de la petite. Elle reporte son attention sur la pièce, inspectant son travail après le ménage. La petite hutte n'a pas vu d'aussi beaux jours depuis plusieurs mois, chaque coin ayant été dépoussiéré et tout les ustensiles et autres bocaux d'ingrédients rangés. Tout ce travail a beau lui avoir pris la plus grande partie de la journée, elle reste satisfaite du résultat.

-Maman ! T'as laissé traîner ça ! S'exclame la petite en pointant un petit bocal posé au bord du lit, avant de s'en approcher.

-Non, non, non. On ne touche pas ! Gronde doucement la draenei en récupérant le bocal. Tu sais bien que tu ne dois pas toucher mes affaires, c'est dangereux.

Elle lit la petite étiquette, portant l'inscription "poudre de vietérule", un léger hallucinogène poussant au calme et donnant un boost d'énergie. Elle avait dut l'oublier là par mégarde et le repose sur une étagère en hauteur avant de retourner mettre des vêtements plus épais, prenant sa traditionnelle tenue de lin orange du lit où elle l'avait posée.

-Prête ? Lui demande la gamine, déjà toute habillée à côté de la porte.

-Prête. Allez, viens là ! Dit Maasi, chargeant la gamine qui s'esclaffe sur ses épaules, avant de se baisser pour sortir de la hutte.

L'air frais de l'extérieur lui tire un petit soupir heureux, les multiples odeurs du marécage lui parvenant des terres alors qu'elle se tourne et commence à marcher vers la plage, la gamine tapotant sur ses cornes en tentant d'apprendre à siffler. Elle traverse la petite zone déboisée devant sa hutte, ses sabots s’enfonçant dans la terre meuble, évitant soigneusement les plantations de légumes et de plantes placées là par ses soins et arrive au bord de la plage, en haut du léger aplomb de terre menant au sable.

-On descend ! Annonce Maasi, prenant la petite sous les bras avant de la baisser en bas, sur le sable, sur lequel elle commence immédiatement à courir. Ne t'en va pas trop loin !

Maasi commence à descendre sur le sable en s'agrippant à quelques racines sortant de la terre, avant de poser ses sabots dans le sable, gardant la petite fille à l’œil. Plus loin sur la plage, deux murlocs se chamaillent un poisson planté au bout d'un bâton. Le soleil couchant brille de l'autre côté des arbres du marais, éclairant l'eau de l'océan d'une lueur tamisée. Se dirigeant vers le bord de l'eau, Maasi arrive en vue de l'édifice et s'assoit dans le sable, comme à son habitude. Plus loin, à des kilomètres, à peine visible, se trouve le portail vers l'Outreterre.

Maasi soupire en se concentrant sur les échos distants lui venant de la porte. Les mêmes émotions lui parviennent des milliers d'esprits pris au piège dans le sortilège infernal, consumés pour alimenter l'édifice, depuis un autre monde. Elle se tient là, en recueillement silencieux, jusqu'à ce qu'elle entende l'enfant à ses côtés.

-Pourquoi tu viens toujours ici, maman ?

-Pour rendre hommage. Et écouter. Les esprits ont besoin d'une oreille de temps à autre.

La petite fixe ses yeux couleur de jade sur le portail à peine visible au loin, finissant par s'asseoir à côté de Maasi.

-C'est quoi un esprit ?

-C'est comme... La draenei s'interrompt, prenant un instant pour réfléchir. C'est comme toi, sans ton corps. Tout ce qui fait de toi qui tu es ; tes idées, tes souvenirs, tes émotions, tes pensées, tes rêves...

-Mes rêves aussi ?

-Pas tes rêves que tu fais quand tu dors. Tes rêves de ce que tu voudrais faire par exemple.

-Oh... Comme devenir une Redresseuse de Torts, comme grand-père ?

-C'est ça. Comme ton grand-père.

Maasi ébouriffe à nouveau les cheveux roux de la gamine, souriante.

-Et toi, c'est quoi ton rêve, maman ?

Portant un regard doux amer sur le portail plus loin, la draenei remonte les genoux vers son torse, soupirant doucement.

-J'ai toujours voulu être mère. Dit-elle finalement.

-C'est vrai que ça doit être bien.

Plus loin, l'un des deux murlocs tiens le bâton dans une main, le maigre poisson mort pendant mollement au bout, tenant le visage de son congénère tué à l'instant pendant qu'il se repaît de sa chaire. Les vagues viennent s'éclater mollement sur le sable humide à proximité, laissant algues et autres déchets derrière elles.

La gamine n'est plus là. Elle est partie depuis ce matin, avec sa mère. Maasi sent le poids de la solitude serrer comme un nœud autour de sa gorge, et le désespoir monter dans son estomac. Elle retourne vers sa hutte à grandes enjambées.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Partie HRP

Âge:
22 ans
Votre expérience en RP: 3 ans d'expérience assez intense sur WoW, près de deux ans sur GW2, et plusieurs années sur forum durant mon adolescence.
Pseudo IG: Maasi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Modèle de candidature] Maasi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Écho de Tyern :: Ambassade :: Recrutement-
Sauter vers: